APECTAF Blog

[h3_with_line]Mot du président[/h3_with_line] [testimonial background_color=’#f4f4f4′ name=’Aziz Sâada’ position=’SEO OF WWW.GOOGLE.COM’ image_link=’http://www.e-majhoul.com/wp-content/uploads/2013/12/dummy-avatar.png’] Etiam eget mi enim, non ultricies nisi volup tatem, illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt.[/testimonial] [h3_with_line]Actualités[/h3_with_line][three_columns] [column1][image_with_text_over title=’Eco-tourisme’ image_link=’http://www.e-majhoul.com/wp-content/uploads/2013/12/aghbalu.jpg’]En savoir plus[/image_with_text_over][/column1] [column2] [image_with_text_over title=’Culture’ image_link=’http://www.e-majhoul.com/wp-content/uploads/2013/12/culture.jpg’]En savoir plus[/image_with_text_over] [/column2] [column3] [image_with_text_over title=’Evènements’ image_link=’http://www.e-majhoul.com/wp-content/uploads/2013/12/979675afficheJPG.jpg’]En savoir plus[/image_with_text_over] [/column3] [/three_columns] [h3_with_line]Association APECTAF[/h3_with_line] [tabs tab1=”Etudes & Stratégie” tab2=”Développement de l’offre écotouristique” tab3=”Partenariats” tab4=”Communication” tab5=”Evénementiel”] [tab id=1] Les potentialités de la région du Tafilalet sont considérables et l’intérêt principal de la région réside dans la diversité et la complémentarité de ses produits : la montagne, les plus grandes oasis du Maroc, les dunes du désert de Merzouga et le patrimoine architectural, historique et culturel, avec notamment : • la Réserve Biosphère des Oasis du Sud Marocain (RBOSM) reconnue par l’UNESCO en novembre 2000, qui s’étend sur les provinces d’Errachidia, Ouarzazate et Zagora (du Haut-Atlas jusqu’aux plaines désertiques) • La palmeraie du Tafilalet est considérée comme la plus grande palmeraie du Maroc avec une quarantaine de ksour et 700.000 palmiers dattiers. • Errachidia est une ville étape sur la route du sud et un point de départ pour la visite des gorges du Ziz et du Tafilalet. • Erfoud : porte du Tafilalet et base de départ pour les dunes de Merzouga (Erg Chebbi) : dunes gigantesques et mouvantes qui se dressent comme des murailles vivantes aux portes du désert. • Rissani : première ville impériale dans l’histoire du Maroc, dénommée Sijilmassa et centre de transit des caravanes entre le Maroc, le Mali et le Niger. Important foyer historique abritant le tombeau de l’ancêtre de la dynastie alaouite (mausolée de My Ali Cherif). Les oasis et désert du Tafilalet offre un potentiel important mais peu exploité puisque cette zone est uniquement considérée comme une zone de passage. La destination touristique du Tafilalet reste à établir. [/tab] [tab id=2] L’APECTAF, c’est d’abord la liaison et la synergie entre les acteurs de développement, de protection et de valorisation du territoire pour élaborer et mettre en œuvre une stratégie de développement durable de l’Ecotourisme dans la région du Tafilalet. Cette association cimente les territoires de la région grâce à la force de son réseau et aux coopérations tissées entre les acteurs locaux du tourisme, d’une part, et les autres composantes du monde oasien d’autre part. L’approche du développement de l’écotourisme adopté par l’APECTAF est en grande partie basée sur la préservation, la valorisation et la promotion à travers la proximité et la création des liens : La proximité (par rapport aux citoyens, aux idées et projets, aux territoires) a permis de repérer, de mieux connaitre et de poser une nouvelle vision sur les ressources locales des territoires oasiens. Des voies possibles pour mettre ces ressources en valeur, et favoriser le renouveau et de l’exploiter pour une identité territoriale marquée. La création des liens (entre citoyens et organisations, entre secteurs et entre territoires) vise à atteindre un niveau d’engagement suffisant entre les acteurs locaux (pouvant être structurées en une Grappe de développement) pour permettre de mobiliser de nouvelles énergies au niveau local et assurer un développement durable des oasis du Tafilalet dans le long terme. La mise en réseau de l’APECTAF a permis la valorisation des potentialités de la région et mieux orienter ses exploitations, à travers l’élaboration d’un produit structuré « la Route du Majhoul » par ses deux circuits « le circuit du Tafilalet » et « le circuit eau » qui seront commercialisés par le GIE (Groupement d’Interet Economique constitué du réseau de l’APECTAF). [/tab] [tab id=3]
  • Convention POT-APECTAF-Délégation Provinciale du Tourisme pour la mise en œuvre du produit écotouristique La Route du Majhoul
  • Convention APECTAF-Municipalité d’Errachidia pour la mise en œuvre de la démarche « ville verte » au niveau d’Errachidia : promotion de l’écotourisme, sensibilisation et éductation à l’environnement
[/tab] [tab id=4]Communication[/tab] [tab id=5]Evénementiel[/tab] [/tabs]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *